Besoin vital

Entre la volonté des promoteurs de maximiser l’espace utilisable des terrains, les configurations parfois complexes ou saugrenues de ces derniers et les programmes eux-mêmes, il est souvent difficile de créer des espaces publics.

Pourtant, il est aujourd’hui communément admis et reconnu que la qualité de vie ne dépend uniquement des aménagement intérieurs des bâtiments et des plans ou de la configuration des appartements. Ce qu’il se passe “hors les murs” a tout autant d’importance dans cet effort de créer un habitat “de qualité” (cette approche est d’ailleurs systématique dans les pays nordiques et scandinaves).

Nous vivons aujourd’hui dans un monde urbanisé, donc principalement composé de logements collectifs, mais ce n’est pas pour autant que nous ne devons pas fournir aux habitants, aux Hommes, des espaces extérieurs d’agrément.